La psilocybine peut-elle soulager les troubles bipolaires ?

champignon-magique-santé-mentale-trouble-bipolaire

Vous avez un proche atteint de troubles bipolaires ?

Cela ne serait pas si rare.

Selon l’Inserm, une personne sur 100 est bipolaire.

Ce trouble de l’humeur se traduit par des montagnes russes émotionnelles.

Vous alternez les phases de joie éclatante et de tristesse profonde.

Le problème de cette maladie mentale est qu’elle reste encore très mal connue.

Au Moyen-âge, ce trouble est diabolisé. Puis avec Freud, la bipolarité est rangée dans la case de l’hystérie.

Heureusement, aujourd’hui, cette maladie mentale nous est plus familière.

Les progrès en psychiatrie permettent de mieux la comprendre. Des recherches montrent que certains personnages célèbres comme Napoléon, Churchill ou Steve Jobs étaient bipolaires.

Aujourd’hui, il existe même des traitements de pointe pour soulager ce trouble.

D’après cette étude du Dr. Morton, l’utilisation de la psilocybine dans le traitement de troubles bipolaires offre des résultats prometteurs.

Les champignons magiques peuvent-ils soigner la bipolarité ? Je vais essayer de répondre à cette question dans cet article.

Une étude découvre le potentiel de la psilocybine sur le trouble bipolaire

En 2023, une scientifique du Vancouver Coastal Health Research Institute fait une découverte importante. Le Dr. Emma Morton est la première à découvrir le potentiel de la psilocybine pour soulager les personnes atteintes de troubles bipolaires.

D’après ces travaux de recherche, le trouble bipolaire est une maladie mentale qui provoque à la fois des sautes d'humeurs ainsi que des altérations du comportement.

Il existe principalement deux types de troubles bipolaires. Le type 1 se caractérise par des épisodes maniaques qui impliquent à la fois des pics d’énergie très élevés, des sentiments d'euphorie, des comportements à risque, de l'agitation ainsi que des difficultés à s’endormir.

Le type 2 se caractérise par des périodes de dépression extrême suivies d’épisodes hypomaniaques moins graves.

Selon le Dr. Morton, les personnes atteintes des deux types de troubles bipolaires ont tendance à présenter des troubles dépressifs au cours de la moitié de l’année.

Or, la psilocybine, en raison de son action positive sur l’humeur, offre une voie de traitement prometteuse pour soulager la dépression.

Le potentiel des champignons magiques pour améliorer l’humeur

La psilocybine est une substance psychotrope présente dans les champignons hallucinogènes. D’après les recherches, la psilocybine peut provoquer des états altérés de conscience.

Bien que cette drogue soit peu connue chez nous, ce n’est pas le cas aux Etats-Unis.

D’après cette étude norvégienne de 2013, près de 10 % des Américains ont consommé des champignons magiques au moins pour améliorer leur bien-être ou santé mentale.

Selon les travaux du Dr. Morton, la prise de psilocybine chez les personnes souffrant de troubles bipolaires avait des résultats à la fois positifs et négatifs.

Le principal bénéfice de la psilocybine est sa capacité à atténuer les phases dépressives. Elle permettrait d’améliorer l’humeur des patients. Cependant, cette étude fait état d’effets secondaires possibles chez certains patients tels que des difficultés à dormir et de l’anxiété.

Il convient donc de peser le pour et le contre afin de déterminer si la psilocybine aurait ou non de meilleurs résultats que les médicaments actuels.

Avantages et inconvénients du traitement à la psilocybine

De même que les antidépresseurs et antipsychotiques, la psilocybine agit sur les récepteurs à sérotonine dans le système nerveux central. Plus précisément, elle agit sur les régions responsables de l'apprentissage et de la cognition. De plus, selon le psychiatre James Rucker, la psilocybine provoque une hausse de la dopamine, ce qui favorise la plasticité cérébrale.

Selon les témoignages de l’étude du Dr. Morton, les voyages sous psilocybine auraient une note de nocivité de 1,6 sur 5 (1 signifiant "pas du tout nocif" et 5 "extrêmement nocif").

Par ailleurs, sur le critère de son utilité, la psilocybine aurait obtenu une note de 4 sur 5. Et les personnes ayant observé des effets indésirables auraient affirmé que les effets positifs de la substance l’avaient remporté sur ses effets négatifs.

Toutefois, en raison de ses effets indésirables potentiels, il convient de rester prudent sur l’usage de cette substance. Par ailleurs, le Dr. Morton souligne l’importance de l’accompagnement par un thérapeute lors de la prise d’un psychédélique.

Dans l’ensemble de plus amples recherches sont nécessaires pour déterminer du potentiel de la psilocybine sur le traitement des troubles bipolaires.

Conclusion

La psilocybine est une substance hallucinogène présente dans les champignons psychédéliques.

En raison de son action sur le cerveau, elle offre un potentiel intéressant pour le traitement de certaines maladies mentales.

Elle pourrait notamment être utilisée pour soulager les troubles dépressifs liés à la bipolarité.

Toutefois, en raison des possibles effets secondaires, il est nécessaire de rester prudent sur l’utilisation de cette substance.

De plus amples études sont nécessaires pour mieux comprendre le potentiel de la psilocybine dans le traitement du trouble bipolaire.

Sources et références :

Emma Morton. (s. d.). Monash University. https://research.monash.edu/en/persons/emma-morton

King’s College London. (2023, 15 novembre). James Rucker. https://www.kcl.ac.uk/people/james-rucker
Layland, S. (2017, 9 octobre). Patrons charismatiques : tous bipolaires ? Bilan.

https://www.bilan.ch/economie/patrons_charismatiques_tous_bipolaires_

Morton, E., Sakai, K., Ashtari, A., Pleet, M., Michalak, E. E., & Woolley, J. (2022a). Risks and benefits of psilocybin use in people with bipolar disorder : An international web-based survey on experiences of ‘magic mushroom’ consumption. Journal Of Psychopharmacology (Oxford), 37(1), 49‑60. https://doi.org/10.1177/02698811221131997

Morton, E., Sakai, K., Ashtari, A., Pleet, M., Michalak, E. E., & Woolley, J. (2022b). Risks and benefits of psilocybin use in people with bipolar disorder : An international web-based survey on experiences of ‘magic mushroom’ consumption. Journal Of Psychopharmacology (Oxford), 37(1), 49‑60. https://doi.org/10.1177/02698811221131997

Troubles bipolaires : Une décennie de découvertes · Inserm, La science pour la santé. (s. d.). Inserm. https://www.inserm.fr/actualite/troubles-bipolaires-une-decennie-de-decouvertes/






En lire plus

Retraite psychédélique : des vacances idéales pour la santé mentale ?

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.