Le rosé-des-prés a-t-il des bienfaits pour la santé ?

agaric-campestris-champignon-comestible-sauvage

Vous connaissez déjà le champignon de Paris. 

Il est le champignon le plus consommé en France.

Mais saviez-vous que ce champignon avait un fils ? 

Dans la famille des champignons de Paris, vous avez le rosé-des-prés. 

Le rosé-des-prés est un excellent comestible. Il vous fera passer des moments mémorables à table.

Vous me direz, c’est déjà pas mal.

Et si ce champignon vous apportait également des bénéfices pour la santé ? 

Est-ce que votre omelette aux champignons n’en serait pas meilleure ?  

En plus d’avoir des grandes qualités gustatives, le champignon des prés possède des bienfaits pour la santé. C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article. 

Qu’est-ce que le rosé-des-prés ? 

champignon-rosé-des-prés-nature-forêt

Le rosé-des-prés ou agaric champêtre (agaric campestris) est un bon champignon comestible

Depuis l’Antiquité, les français cueillent ce champignon dans nos campagnes et les consomment. Les rosés-des-prés font presque partie de notre patrimoine national tellement ils sont présents dans notre environnement. 

Vous pouvez les reconnaître facilement à leur allure proche des champignons de Paris. Car ils appartiennent à la même famille des agaricacées.

Toutefois, le rosé n’appartient pas à la même espèce que le champignon de paris (agaricus bisporus). 

Comment reconnaître le rosé-des-prés ?

champignon-rosé-des-prés-nature

Le rosé-des-prés possède un chapeau doux comme la neige qui peut parfois rosir avec le temps. Ses lamelles sont tout à fait caractéristiques d’un agaric. Elles sont de couleur rose pâle puis noircissent au fil du temps. 

Le pied du champignon est blanc et son anneau de couleur crème. La chair du champignon est blanche, puis rosit avec le temps.   

Enfin, ce champignon possède une odeur agréable de champignon de Paris.  

Où trouver le rosé-des-prés ? 

champignon-rosé-des-prés-prairie

Le rosé-des-prés est un champignon de renommée internationale. Vous pouvez le trouver aux quatre coins du monde. 

Le champignon des prés est très connu en France. Vous pouvez en trouver aisément dans les prairies ou à la montagne. Il pousse habituellement en groupe ou en formant des cercles de sorcières.

Le rosé-des-prés semble apprécier particulièrement les terrains naturels, c’est à dire des terrains qui n’ont pas subi de traitements chimiques. 

Vous pourrez en trouver ainsi sur des pelouses sans engrais, les bordures de route, ou les clairières. 

Ce champignon pousse du printemps à l’automne. Il laisse ensuite la place à la saison des cèpes et des girolles. 

Composition nutritionnelle 

Le rosé-des-prés est un champignon peu riche en calories (25 kcal pour 100g). 

Par ailleurs, il est pauvre en glucides (2,3 g/100g), protéines (2,3 g/100g), lipides (0,4g/100g) et fibres (1,7 g/100 g).

Il contient une grande quantité de nutriments. Il possède notamment de nombreuses vitamines du groupe B, de la vitamine E, de la vitamine C ainsi que de nombreux minéraux (calcium, fer, phosphore, potassium, sodium, zinc).

Bienfaits 

Selon le traité de mycothérapie d’Alain Tardif, ce champignon s’utilise traditionnellement pour lutter contre les allergies respiratoires. Il s’utilise notamment en prévention contre les rhinites respiratoires ou l’asthme. C’est pourquoi vous pouvez parfois le voir indiqué pour prévenir le rhume des foins.

Il s’emploie aussi pour réguler la glycémie. Une étude de 1998 publiée dans le Journal of endocrinology a montré que le rosé-des-prés avait une activité antidiabétique. Toutefois, précisons que cette étude a été conduite sur des souris. Des études menées auprès d’humains sont nécessaires pour pouvoir tirer des conclusions sur le potentiel hypoglycémique du champignon.

À ne pas confondre avec le rosé-des-prés

Il existe un risque de confusion de ce champignons avec quelques autres espèces : 

  • L’amanite phalloïde (très toxique). Attention à ne pas confondre le rosé des prés avec cette espèce particulièrement dangereuse. Vous pouvez reconnaître ce champignon toxique à son chapeau de couleur vert olive et ses lamelles d’un blanc immuable.
  • L’agaric jaunissant (légèrement toxique). Ce champignon possède un aspect très semblable au rosé des prés. Toutefois, il jaunit au toucher, ce qui est le meilleur pour le distinguer du rosé. 
  • L’agaric radicant (toxique). Vous pouvez le distinguer du rosé par son chapeau. En effet, celui-ci est recouvert de mèches brunes alors que celui du rosé est lisse. 

Comment le cuisiner ? 

Le rosé-des-prés fait la joie des gastronomes. Comme le champignon de paris, vous pouvez le consommer cru, mélangé à une salade. Vous pouvez aussi le consommer en omelette ou dans une poêlée de légumes. Ou bien, vous pouvez le consommer en bouillon. 

Comment le conserver ? 

Pour une bonne conservation, il convient de garder ces champignons dans une boîte hermétique à une température de 2°C. Vous pouvez aussi les réduire en poudre afin d’en faire des bouillons ou des assaisonnements.

Veuillez toutefois à ne pas congeler ces champignons crus. En effet, le processus de congélation les endommage et fait perdre leur intérêt gustatif. 

Conclusion 

Le rosé-des-prés est un bon comestible de la famille des champignons de Paris. Très répandus dans nos prairies, les amoureux de champignons l’apprécient pour son goût fruité et sa texture neigeuse. En plus de ses qualités gustatives, ce champignon possède de belles qualités nutritionnelles. Il contient de nombreuses vitamines et minéraux, bénéfiques au bon fonctionnement de l’organisme et à l’équilibre hormonal. 


Sources et références :

A M Gray, P R Flatt, 1998, Insulin-releasing and insulin-like activity of Agaricus campestris (mushroom)

https://www.santemagazine.fr/alimentation/nutriments/guide-des-calories/legumes/rose-des-pres-917879#les-apports-en-mineraux-du-rose-des-pres

Alain Tardif, 2021, Traité de mycothérapie

Alain Tardif, 2016, Les champignons médicinaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *