Nopal : pourquoi intégrer ce cactus du Mexique à votre alimentation ?

Nopal : pourquoi intégrer ce cactus du Mexique à votre alimentation  ?

Avez-vous entendu parler du figuier de Barbarie ? Il s’agit de l’autre nom du nopal, un cactus mexicain

Vous avez peut-être vu passer ce nom dans une boutique bio. 

Bien que peu connu chez nous, le nopal s’utilise depuis des milliers d'années en Amérique du Sud comme aliment et médicament. Il était même considéré comme une véritable plante miracle chez les Aztèques. 

Mais quelles sont les raisons de cette si forte popularité ? Et bien vous vous en doutez, le nopal est un superaliment. Il possède une forte densité nutritionnelle. Vous y trouverez une grande variété de micronutriments.  

Je vous propose dans cet article de découvrir les bienfaits de ce cactus du Mexique. 

Qu’est-ce que le nopal ? 

Le nopal est un nom mexicain d’origine aztèque qui désigne le figuier de Barbarie. Il s’agit d’un cactus à la forme de «raquette», une forme insolite qui a étonné les premiers conquistadors. Vous pouvez en trouver en Amérique centrale et dans le Bassin méditerranéen.

Dotée d’une grande résistance à la sécheresse, le nopal est capable de se développer dans des régions désertiques. De par sa facilité à supporter des conditions de vie très dures, ce cactus est très facile à cultiver. 

Depuis ce temps, de nombreuses recherches scientifiques ont pu être réalisées sur cette plante. Celles-ci attestent de ses nombreuses vertus médicinales que nous verrons dans la suite de l’article. 

Origine et histoire du nopal 

Le nopal est une espèce de plantes de la famille des cactus (Cactaceae). 

Dans les civilisations précolombiennes, ce cactus est considéré comme une plante sacrée. Chez les aztèques, le figuier de Barbarie porte le nom de “plante de la vie”. Il est à la fois un aliment et un médicament. À cette époque, le nopal se consomme notamment sous forme de jus afin de soulager la fièvre.  

Nous avons découvert cette plante grâce à l’expédition de Christophe Colomb. Le nopal fait partie des plantes ramenées en Espagne par les explorateurs du Nouveau-Monde. Au cours de leur voyage de retour, les navigateurs et marins découvrent des propriétés insoupçonnées de la plante. En effet, ils remarquent le potentiel de cette plante à soulager le scorbut, la “maladie des marins”.      

Malgré les grandes qualités de cette plante et son adoration par les peuples indigènes d’Amérique du Sud, le figuier de Barbarie n’a pas toujours été adoré par les Espagnols. L’écrivain Miguel de Cervantes qualifie cette plante de “figue du diable” et Baltasar Gracian de “fruit des Barbares”. 

La renommée du nopal en Occident nous vient de grands naturalistes du 17 ième siècle. 

Le naturaliste hollandais Lobélius remarque dans son travail que le nopal semble bien s'acclimater à la région de Montpellier. D’autres naturalistes font l'éloge de cette espèce de cactus dans leurs travaux de recherche comme le botaniste français Tournefort ainsi que le naturaliste genevois Pyrame de Candolle. 

Composition nutritionnelle 

Le nopal est un superaliment. Doté d’une forte valeur nutritionnelle, il comprend : 

  • Des protéines 
  • Des fibres  
  • Des acides aminés : 17 acides aminés, dont 8 essentiels 
  • Des vitamines : A (bêta-carotène), B1, B2, B3 et C
  • Des minéraux : calcium, magnésium, sodium, potassium, fer
  • Pectine
  • Antioxydants : polyphénols, quercétine, flavonoïdes  

Bienfaits du nopal 

Propriétés antivirales

Le nopal serait un bon antiviral. Cette étude anglaise de 1996 a notamment pu montrer l’activité antivirale du cactus dans le traitement de différents types d’herpès. 

Riche en antioxydants 

Le nopal est une bonne source d’antioxydants. Les antioxydants sont des molécules qui aident l’organisme à lutter contre les radicaux libres. Par cette action, ils protègent l’organisme des effets néfastes du stress oxydatif.

Cette étude américaine de 2013 publiée dans le Nutrients journal, a ainsi pu montrer que le jus de nopal permettait de réduire le stress oxydatif.

Potentiel antidiabétique

Le nopal aurait aussi un potentiel intéressant pour réguler la glycémie

Au Mexique, cette méthode s'emploie souvent dans les médecines traditionnelles pour le traitement du diabète.  

Cette étude indienne de 2013 établit  notamment le potentiel du nopal avec d’autres médicaments pour lutter contre le diabète et réguler le taux de sucre dans le sang. 

Cet effet antidiabétique du nopal peut s’expliquer en partie par la présence de fibres dans sa composition. En effet, les fibres présentes dans le nopal permettent de diminuer la réponse glycémique chez des sujets sains. C’est par la régulation de l'absorption du glucose et le ralentissement de sa libération dans le sang que le nopal agit positivement sur la glycémie. 

Effet coupe-faim 

Le nopal est souvent cité avec le konjac parmi les plantes à l’effet coupe-faim. Cela s’explique par la présence dans sa composition de fibres mucilagineuses. Ces fibres sont capables de gonfler dans l’estomac au contact de l’eau ce qui augmente la sensation de satiété. Pour cette raison, le nopal est un allié potentiel pour accompagner une régime minceur

Autres usages 

À l’époque précolombienne, les peuples indigènes avaient pour coutume d’ajouter du nopal à la préparation d’alcool. Et récemment des chercheurs américains ont trouvé une raison qui permettrait d’expliquer cet usage. En effet, selon des études cliniques récentes, le nopal pourrait réduire les symptômes de la gueule de bois comme la nausée, la bouche sèche et l'absence d’appétit. 

Le nopal est aussi souvent cité comme un aliment minceur. Nous l’avons vu, cet aliment possède un effet coupe-faim qui peut aider à réguler l'appétit lors d’un régime minceur

Mais ce n’est pas tout. 

Le nopal contient des fibres qui favorisent l’absorption des graisses et des sucres, réduisant ainsi l’apport calorique par repas. Cette capacité à résorber l’excès calorique peut ainsi aider les personnes en surcharge pondérale à réguler leur poids sans se soumettre à un régime draconien. 

De plus, comme nous l’avons vu, les fibres présentes dans le nopal ont un effet régulateur sur la glycémie. Elles aident à réduire le taux de glucose dans le sang, prévenant ainsi le risque d’obésité.

Les différentes utilisations du nopal 

Dans l'alimentation 

Traditionnellement, le nopal se consomme comme un aliment. Dans les régions désertiques d’Amérique latine ou d’Afrique, le figuier de barbarie est une plante miracle. Il vous apporte tous les nutriments dont vous avez besoin pour ne pas mourir de faim. C’est pourquoi cette plante est considérée comme un don de Dieu chez les aztèques et s’utilise depuis des milliers d’années dans les médecines traditionnelles.

De nos jours, le nopal est un aliment très tendance. Les mexicains le consomment couramment dans leur alimentation avec des salades. Et des chefs cuisiniers du monde entier se sont emparés de ce superaliment pour l'utiliser dans de nombreux plats raffinés.

Le nopal peut aussi s’utiliser dans les boissons. En effet, le jus de nopal après la cuisson du fruit donne une boisson fraîche au goût délicieux. Il constitue aussi la base d’une boisson mexicaine alcoolisée très populaire : le colonche. 

Enfin, le nopal se consomme sous forme de compléments alimentaires que ce soit en gélules, comprimés ou en poudre. L’avantage de cette galénique est sa grande facilité d’utilisation. 

Dans les cosmétiques 

Le nopal est un fruit à l’usage courant dans les cosmétiques. En effet, les Indiennes du Mexique se servent du nopal pour réaliser des savons ou onguents afin de protéger leur peau du soleil. 

Par ailleurs, dans un ouvrage d’Oviedo datant de 1526, l’auteur raconte que les femmes Indiennes prennent aussi certaines variétés de nopal pour préparer des fards ou rouges à lèvres.

Aujourd’hui le nopal est un ingrédient que l’on rencontre couramment dans la constitution de produits cosmétiques. 

Dans les teintures 

Le nopal fournit aussi des pigments pour colorer les tissus. Ces pigments permettent notamment de créer la couleur rouge des uniformes militaires ou princiers.  

À l’époque des grandes découvertes, le nopal est très recherché par les teinturiers. Sa culture constitue ainsi une grande richesse pour les colonies d’Amérique juste après l’or et l’argent. 

Les peintres et calligraphes aztèques utilisent également le nopal ainsi que son insecte parasite, la cochenille, pour des œuvres d’art d’une grande beauté. 

Autres utilisations

Selon le livre de M. Schweizer, “Docteur Nopal : Le médecin du bon Dieu”, le nopal est vraiment une plante à tout faire. Il n’y a absolument rien à jeter dans ce cactus. 

En plus des multiples utilisations que nous venons de voir, vous pouvez également utiliser la plante comme un engrais naturel. 

Cette plante constitue aussi un excellent combustible. Elle aurait notamment été utilisée par les Indiens d’Amérique pour faire des torches lors de cérémonies religieuses. 

Le nopal possède même une dimension magique dans la tradition indienne. Il s’utilise par les chamanes et guérisseurs lors de rituels spécifiques. 

Enfin, cette plante a la réputation d’être aphrodisiaque comme le ginseng en Asie. Toutefois, aucune étude scientifique à ce jour ne permet d’approuver cela. 

Contre-indications et effets secondaires 

Le nopal est considéré comme sûr lorsqu’il est consommé dans des quantités raisonnables.

Quelques réactions allergiques ont pu être toutefois constatées après la consommation de ce superaliment telles que des démangeaisons, des éruptions cutanées et des gonflements. 

Par conséquent, si vous avez le moindre doute sur de possibles réactions allergiques, il convient de contacter au plus vite votre médecin traitant. 

Conclusion 

Le nopal est un cactus mexicain. Véritable plante miracle chez les Aztèques, le nopal s'utilise traditionnellement comme un aliment et comme un médicament. Dotée d’une grande valeur nutritionnelle, il fait partie de la catégorie des superaliments. Il est par ailleurs une bonne source d'antioxydants ce qui lui confère de nombreux bienfaits pour la santé. Si vous souhaitez intégrer ce superaliment à votre alimentation, vous pourrez le retrouver dans le Bouillon des Guerriers


Sources et références : 

Ahmad, A., Davies, J., Randall, S., & Skinner, G. R. B. (1996). Antiviral properties of extract of opuntia streptacantha. Antiviral Research, 30(2–3), 75–85. https://doi.org/10.1016/0166-3542(95)00839-x

Madrigal-Santillán, E., Garcia-Melo, F., Morales-González, J. A., Vázquez-Alvarado, P., Muñoz-Juárez, S., Zuñiga-Pérez, C., Sumaya-Martínez, M. T., Madrigal-Bujaidar, E., & Hernández-Ceruelos, A. (2013). Antioxidant and anticlastogenic capacity of prickly pear juice. Nutrients, 5(10), 4145–4158. https://doi.org/10.3390/nu5104145

Rai, A., Eapen, C., & Prasanth, V. G. (2012). Interaction of herbs and glibenclamide: a review. ISRN Pharmacology (Print), 2012, 1–5. https://doi.org/10.5402/2012/659478

Schweizer, M. (1999). Docteur Nopal: médecin du bon Dieu.

En lire plus

La poudre de caroube : l'alternative parfaite au chocolat ?
Les meilleurs nootropiques naturels pour la concentration

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.