Est-ce que les champignons sont bons pour le régime ?

Est-ce que les champignons sont bons pour le régime ?

Est-ce que les champignons sont vraiment des aliments minceur ?  

Les champignons figurent souvent dans les recettes pour les régimes

Vous pouvez les voir en salade, soupe ou poêlée. Les nutritionnistes en sont fans. Et les chefs cuisiniers en font même les stars de leurs repas minceur.

Les champignons sont-ils à la hauteur de leur réputation ? 

Sont-ils des alliés ou des dangereux criminels pour votre silhouette ? C'est ce que je vous propose d’explorer dans cet article.

Est-ce que les champignons font grossir ? 

Si vous raffolez de champignons, vous vous demandez peut-être s’ils ne vont pas vous faire prendre du poids ? 

Les champignons sont une catégorie très originale du règne du vivant. Souvent confondus avec les plantes ou les légumes, les champignons ne sont en réalité rien de tout cela. 

En raison de leurs nombreuses spécificités, les champignons appartiennent à un règne à part dans le monde du vivant : le règne fongique. Cette originalité des champignons ne se limite pas seulement à leur fonctionnement biologique. Elle s'étend également à leurs qualités nutritionnelles. 

Tout d’abord, les champignons sont composés à 80-90% d’eau, ce qui se traduit par une faible valeur calorique. Ils permettent ainsi à la fois de réduire les calories au quotidien et de se rassasier. 

Je vous rassure donc ici. Les champignons ne vont pas vous faire prendre des kilos, bien au contraire…

Saviez-vous que les champignons contenaient de la vitamine D

Quels sont les apports en nutriments des champignons ?

Les champignons sont une mine d’or de nutriments

Ils contiennent de nombreux macronutriments. Ils sont riches en fibres solubles qui facilitent le transit digestif. Ils possèdent également plus de protéines que la majorité des légumes. 

Ils sont également une belle source de micronutriments. Ils possèdent une grande quantité de vitamines (notamment des vitamines du groupe B, de la vitamine C, et de la vitamine D), minéraux et oligo-éléments

De plus, ils possèdent de nombreux principes actifs aux nombreux bienfaits pour la santé. 

Selon cette thèse de pharmacie du Dr. Joaquim Poirier Antunes, les champignons contiennent des actifs puissants tels que des bêta-glucanes ainsi que des triterpènes, polyphénols, et enzymes. 

Enfin, certains scientifiques ont mis en évidence le potentiel de certains champignons pour la perte de poids en raison de leur teneur élevée en fibres et protéines. C’est le cas notamment du maitaké. 

Quel champignon médicinal pour perdre du poids ? 

Dans la catégorie des champignons médicinaux, une espèce a la réputation d’être un aliment minceur. Elle s’utilise depuis des milliers d’années dans la tradition asiatique pour ses vertus tonifiantes. Vous avez sûrement déjà entendu parler de ce champignon ? Il s’agit du maitaké (Grifola frondosa).

En effet, depuis les années 1960, les bienfaits de ce champignon ont été étudiés par près de 180 recherches scientifiques

Certaines études évoquent les vertus du champignon pour la perte de poids et le transit intestinal, comme l’indique la thèse du Dr. Marie Rampin.

Ces bienfaits proviendraient des qualités nutritionnelles du champignon. 

Tout d’abord, le maitaké est pauvre en calories (31 calories pour 100 grammes), riche en fibres, protéines et contient de nombreux micronutriments. Il constitue ainsi un aliment peu calorique qui peut à la fois vous caler et vous apporter des nutriments essentiels. 

Par ailleurs, d’après cette étude de 2001 publiée dans le Diabetic Medicine Journal, le maitaké permettrait d'améliorer le contrôle de la glycémie. 

Le maitaké permettrait aussi de faire diminuer le taux de lipides dans le sang (taux de cholestérol LDL et triglycérides). Cette étude taïwanaise publiée en 2015 dans le Pharmaceutical Biology Journal, a pu montrer ses effets hypoglycémiants chez les souris. 

Par ailleurs, selon les travaux du Dr. Bruno Donatini, grand spécialiste des champignons médicinaux en France, le maitaké serait un régulateur du syndrome métabolique. Cela signifie qu’il aurait notamment un potentiel intéressant pour lutter contre l'obésité et l’excès de cholestérol.

Rappelons toutefois que même si ce champignon présente des avantages pour contrôler le poids, il n’existe pas de meilleurs régimes autres qu’une alimentation saine et équilibrée couplée à une activité physique régulière.

Est-ce que le champignon de Paris fait maigrir ?

Le champignon de Paris fait partie des champignons les plus consommés en France. Au restaurant, vous en trouvez partout : salades, soupes et nombreux plats traditionnels français. A l’approche de l’été, une question se pose : est-ce que ce champignon fait grossir ? 

Tout d’abord, le champignon est pauvre en calories. Comprenant entre 15 et 30 calories pour 100 grammes, le champignon de Paris fait partie des champignons les moins caloriques. Il présente donc un avantage pour mincir. 

Par ailleurs, le champignon de Paris a un effet rassasiant. En raison de sa teneur en fibre et protéine, il vous apporte une sensation de satiété qui peut vous aider à réduire votre appétit. 

Les champignons de Paris ont donc un potentiel minceur intéressant à une condition. Vous l’aurez sûrement deviné. Il convient de les manger cru, sans sauces. 

Comment manger des champignons pour ne pas grossir ? 

Pour bénéficier des bienfaits des champignons, il est préférable de les manger crus. 

Si vous les cuisinez en sauce avec de l'huile, du beurre ou de la crème, vous faites automatiquement grimper les calories de votre plat. 

Donc si vous avez l’habitude de cuisiner vos champignons avec de la crème fraîche et des lardons, il vaut mieux s’abstenir. Car bien que ces plats soient délicieux, ils ne sont pas adaptés à un régime minceur

Par ailleurs, une bonne partie des nutriments des champignons se dégradent à la chaleur. 

Bien que la cuisson facilite la digestion des champignons, il est préférable de les manger cru pour profiter de tous leurs bienfaits.  

Le champignon est-il un aliment brûle graisse ?

Les champignons ont la réputation d’être des aliments brûle-graisse. Cela s’explique par leur faible teneur en calories. En effet, les champignons appartiennent à la catégorie des aliments à la calories négatives. Cela signifie qu’ils apportent moins de calories que le corps en consomme lors de la digestion. 

Par ailleurs, les champignons sont riches en fibres solubles et antioxydants qui favorisent la combustion des graisses, leur oxydation puis leur élimination via le transit intestinal. 

De plus, des recherches ont identifié certains champignons particulièrement utiles pour lutter contre le syndrome métabolique, responsable des excès de graisse à l'intérieur du ventre. C’est le cas du maitaké (Grifola frondosa). En effet, selon ce travail de recherche du Dr. Bruno Donatini, ce champignon chinois aurait une action anti-glycémiante particulièrement bien documentée.

Est-ce bon de manger des champignons le soir ? 

Il est préférable d’éviter de consommer les champignons le soir car ils peuvent parfois occasionner des problèmes digestifs.

En effet, les champignons contiennent une molécule naturelle qui est parfois difficile à digérer : la chitine

Ils contiennent également deux du mannitol et du tréhalose, deux glucides complexes qui peuvent inhiber l’activité intestinale.

Les inconvénients des champignons 

Les champignons présentent quelques inconvénients qu’il est important ici de souligner. Ils ont beau être riches en fibres et protéines, ils présentent un déficit en certains acides aminés indispensables, particulièrement le tryptophane. C’est pourquoi, malgré leur excellent profil nutritionnel, ils ne sont pas une alternative idéale à la viande. 

Par ailleurs, comme nous l’avons vu, la consommation de champignons peut parfois entraîner des troubles digestifs. C’est pourquoi, il est préférable de les manger en quantités raisonnables.

Recette minceur de champignons 

Je vous propose de découvrir ici du riz brun aux champignons de Paris.

Ingrédients : 

  • 1 tasse de riz basmati brun
  • 9-10 champignons, lavés et tranchés 
  • 1 oignon, haché 
  • 1/2 tasse de beurre ou bien 2 cuillères à soupe d'huile d'olive 
  • 1 poivron vert 
  • 1 cuillère à café de poivre noir sel, au goût 
  • 2 tasses d'eau.

Mode d’emploi : 

  1. Laver le riz brun à l'eau.
  2. Couper les champignons, les oignons et le poivron.
  3. Dans une poêle, ajouter le beurre/l'huile d'olive et les oignons. 
  4. Faire revenir les oignons une dizaine de minutes.
  5. Ajouter les champignons. 
  6. Faire sauter jusqu'à ce qu'ils se flétrissent.
  7. Ajouter le poivron. 
  8. Faire sauter le mélange puis ajouter le riz brun prélavé. 
  9. Faire cuire encore 5 à 7 minutes.
  10. Assaisonner avec du sel, du poivre et 2 tasses d'eau.
  11. Cuire enfin pendant 15 minutes. 

Conclusion 

Les champignons sont donc des alliés minceurs potentiels. Ils sont faibles en calories, riches en fibres, protéines ainsi qu’en une multitude de micronutriments. Ils vous permettent ainsi de faire des repas peu caloriques mais consistants.

Par ailleurs, comme l'affirment les travaux du Dr. Bruno Donatini, certains champignons comme le maitaké seraient utiles pour lutter contre le syndrome métabolique. Les champignons seraient donc de bons candidats des régimes minceur.

Rappelons toutefois une chose essentielle. Les champignons ne peuvent en aucun cas constituer un repas complet. Ils ne peuvent se substituer à une alimentation équilibrée et saine.



Sources et références : 

Joaquim Poirier Antunes. Mycothérapie : de son usage traditionnel à ses perspectives d’utilisation en pharmacie. Sciences pharmaceutiques. 2019. dumas-02446888

Jean-Claude Secondé et Jacques Mandorla, 2014, Les champignons de santé et de longévité

Marie Rampin, 2007, Champignons « médicinaux » : de l’usage traditionnel aux compléments alimentaires 

Quel est leur intérêt nutritionnel ? (n.d.). Figaro Santé. https://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/champignon/quel-est-leur-interet-nutritionnel

Donatini, B. (2011). Le Grifola frondosa (maïtaké) : un régulateur du syndrome métabolique: poids, cholestérol, glycémie et hypertension artérielle; accessoirement un immunostimulant. Phytothérapie, 9(6), 376–379. https://doi.org/10.1007/s10298-011-0669-7

Konno, S., Tortorelis, D. G., Fullerton, S., Samadi, A. A., Hettiarachchi, J. A., & Tazaki, H. (2001). A possible hypoglycaemic effect of maitake mushroom on Type 2 diabetic patients. Diabetic Medicine, 18(12), 1010. https://doi.org/10.1046/j.1464-5491.2001.00532-5.x

Maitake [Title/Abstract] - Search Results - PubMed. (n.d.). PubMed. 

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=Maitake%20%5BTitle%2FAbstract%5D

Shen, K., Su, C., Lu, T., Lai, M., & Ng, L. (2014). Effects ofGrifola frondosanon-polar bioactive components on high-fat diet fed and streptozotocin-induced hyperglycemic mice. Pharmaceutical Biology, 53(5), 705–709. https://doi.org/10.3109/13880209.2014.939290

En lire plus

Quels sont les meilleurs champignons médicinaux pour les sportifs ?
Le reishi : un trésor anti-âge pour la peau ?

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.