Chaga : ce champignon est-il dangereux ?

Chaga : ce champignon est-il dangereux ?

Vous voyez ce champignon sur la photo ? Il s’agit du chaga, un champignon de la tradition sibérienne. 

Son aspect n’est pas très ragoûtant, je vous l’accorde. Pourtant, ce champignon a la réputation d’avoir des bienfaits pour la santé. 

Les propriétés du chaga sont même citées par l’écrivain russe Soljenitsyne dans son ouvrage “Le Pavillon des cancéreux”. Est-ce que ce champignon sibérien est à la hauteur de sa réputation ? Ou est-ce que ce champignon présente un danger pour la santé ? 

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article. 

Qu’est-ce que le chaga ? 

Le chaga (Inonotus obliquus) est un champignon de la médecine sibérienne. 

En raison de ses bienfaits pour la santé, ce champignon est sacralisé dans de nombreuses cultures. 

En Russie par exemple, ce champignon est surnommé “don de Dieu” ou “miracle de la nature”. Et les sites où pousse ce champignon sont considérés comme sacrés. 

L’origine du nom du champignon vient d’un petit peuple de Sibérie : les Khanty. Ce peuple éleveur de rennes consomme ce champignon depuis des temps anciens sous la forme d’infusions. Ainsi, au lieu de boire du café ou du thé, ces peuples boivent ce chaga pour revigorer l’organisme

La renommée internationale du chaga vient également d'un roman d'Alexandre Soljenitsyne : “Le Pavillon des cancéreux”. Selon cette thèse du Dr. Antoine Géry, l’utilisation du chaga dans les goulags sibériens y est décrite. Ce champignon est reconnu pour avoir des propriétés anti-cancer. 

Mais, est-ce que ces vertus, décrites dans le roman, sont réelles ? Comment savoir si ce champignon n’est pas dangereux ?

Le chaga est-il bon ou pas pour la santé ? 

chaga-champignon-sibérien-antioxydant

Aujourd’hui, de nombreuses études scientifiques sont venues répondre à cette question.

D'après l’étude ORAC, le chaga est à ce jour le plus puissant antioxydant du monde. 

Vous connaissez probablement les vertus antioxydantes de la myrtille. Et bien le chaga posséderait dix fois plus d'antioxydants que cet aliment. 

Vous vous demandez peut-être pourquoi les antioxydants sont bénéfiques pour la santé ?

Les antioxydants luttent contre l’action des radicaux libres, responsables du stress oxydatif. Ils vous protègent ainsi des dommages causés sur les cellules par le stress oxydatif.  

Cette action antioxydante confère au chaga un potentiel très intéressant pour lutter contre le vieillissement cellulaire. 

Par ailleurs, selon cette étude coréenne de 2021, publiée dans le Journal of Ethnopharmacology, les polysaccharides du chaga soutiennent le bon fonctionnement du système immunitaire.

D’après ces éléments, le chaga serait donc un petit trésor de la nature. Mais comment savoir si le chaga que vous consommez est vraiment bon ? 

Comment savoir si votre chaga est bon ?

chaga-champignon-russe-sibérien

Si vous souhaitez consommer du chaga de qualité, vous devez prendre en compte plusieurs critères : 

  • Le sourcing. En effet, comme la plupart des champignons, le chaga est un véritable aspirateur à métaux lourds et composés radioactifs. Par ailleurs, en plus des toxines qu’il peut absorber à l’état sauvage, ce champignon peut également se faire contaminer par des insectes, microbes ou pesticides. Par conséquent, il est préférable de choisir son chaga dans des filières bio et durables. Aujourd’hui, le recours à des technologies modernes permet de produire du chaga de haute qualité, garantissant à la fois la pureté du champignon et l’absence de contaminants. 
  • La méthode de culture. Pour les mêmes raisons évoquées précédemment, il est préférable d’opter pour du chaga cultivé dans des conditions contrôlées et hygiéniques. En effet, ce type de culture contrôlé permet de réduire considérablement tout risque de contamination. Par ailleurs, il offre la possibilité d’un approvisionnement et d'une qualité constante et durable.
  • La certification. La certification du chaga par un label permet de garantir un certain niveau de qualité. Privilégiez donc des champignons sans ogm, sans gluten et qui disposent du label ecocert.  

Comment prendre le chaga ?

Vous pouvez consommer le chaga de différentes façons : 

  • En gélules. La consommation de chaga sous forme de compléments alimentaires en gélules est très pratique. 
  • En poudre. Le chaga en poudre est aussi très facile à incorporer dans votre alimentation. Vous pouvez par exemple saupoudrer de la poudre de chaga sur vos plats ou soupes pour pouvoir en bénéficier dans votre alimentation. 
  • En décoction. Le chaga se consomme traditionnellement sous cette forme en Sibérie.   
  • En teinture-mère. L’avantage des teintures-mère est que vous pouvez les consommer à tout moment de la journée sans trop d’effort.

Quelle quantité de chaga par jour ? 

La dose journalière de chaga à ne pas dépasser se situe entre 500 et 2000 mg par jour. 

Cela correspond à environ 4 gélules. 

En poudre, la posologie habituellement recommandée correspond à une cuillère à café par jour pour 250 ml d’eau. 

Enfin, pour le chaga en teinture-mère, la dose recommandée est généralement de 20 gouttes, une à trois fois par jour. 

Effets secondaires et contre-indications

Le chaga est un champignon généralement bien toléré. Par conséquent, il présente peu d’effets secondaires à condition de respecter les doses indiquées. 

Toutefois, le chaga est à éviter pour les personnes sous fluidifiant sanguin. En effet, ce champignon augmente l’effet anticoagulant. 

Le chaga : danger ou non ? 

Vous l’avez bien compris, le chaga ne représente pas de danger réel. Au contraire, il est un champignon réputé de la tradition sibérienne. Et malgré son aspect repoussant, il possède de nombreuses vertus pour la santé. Il est notamment le meilleur antioxydant au monde. De plus, il ne présente peu d’effets secondaires, à condition de respecter les doses indiquées. Toutefois, il convient de s’assurer de sa bonne qualité et de faire attention aux possibles interactions médicamenteuses avant sa consommation.


Sources et références : 

Antoine Géry. La chaga : un champignon aux propriétés anticancéreuses : étude bibliographique et approche expérimentale. Sciences pharmaceutiques. 2022. dumas-03956573

Contributeurs aux projets Wikimedia. (2023). ORAC (indice). fr.wikipedia.org. https://fr.wikipedia.org/wiki/ORAC_(indice)

Ko, S., Jin, M., & Pyo, M. (2011). Inonotus obliquus extracts suppress antigen-specific IgE production through the modulation of Th1/Th2 cytokines in ovalbumin-sensitized mice. Journal of Ethnopharmacology, 137(3), 1077–1082. https://doi.org/10.1016/j.jep.2011.07.024

En lire plus

Trémelle fucus : un champignon riche en acide hyaluronique ?
Pourquoi le coriolus versicolor est interdit en France ?

3 commentaires

Champenois

Champenois

Je voudrais savoir le prix et pour la livraison svp

Samuel Tessier

Samuel Tessier

Bonjour Myriam,
Je vous remercie beaucoup pour votre commentaire. Toutefois, pour des raisons juridiques et légales, je ne suis pas en mesure de vous apporter une réponse à cette question. En revanche, je peux vous recommander la lecture de quelques ouvrages de mycothérapie qui pourront vous renseigner au mieux. Afin d’en savoir plus sur le monde des champignons médicinaux et plus spécifiquement sur le chaga, je vous conseille le “Traité de mycothérapie” d’Alain Tardif. Vous trouverez sans problème la réponse à cette question. Je peux aussi vous inviter à lire le livre de du Dr. Bruno Donatini : “Les vertus médicinales des champignons”. Voilà, j’espère vous avoir un peu éclairé ? Je reste à votre écoute si besoin au 0623326191. Je vous souhaite une excellente journée. Bien amicalement. Samuel

Payen

Payen

Bonjour
Je prends 1 anti depresseur paroxetine 20mg par jour, puis je consommer du Chaga ? Merci

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.