Les bienfaits du phellinus linteus 

phellinus-linteus-champignons-bienfaits

Avez-vous entendu parler du phellinus linteus ? 

Si ce n’est pas le cas, cela n’a rien d’étonnant. Vous ne trouverez jamais ce champignon dans votre assiette. 

Et au pays de la gastronomie, les champignons qui n’accompagnent pas le fromage passent toujours à la trappe.  

Pourtant, ce champignon possède de grandes qualités thérapeutiques.

Selon le Dr. Donatini, le phellinus linteus serait un champignon médicinal à haut potentiel.

Je vous propose de découvrir dans cet article ses bienfaits méconnus.

Qu’est-ce que le phellinus linteus ? 

phellinus-lentinus-meshimakobu-champignon-bienfaits

Le phellinus linteus est un champignon de la famille des polypores. 

Peu connu en Europe en raison de son interdiction à la vente, ce champignon est pourtant très populaire en Asie.  

Au Japon, le phellinus linteus est connu sous le nom de “meshimakobu”, où il s’utilise comme champignon médicinal. 

En Corée, il se nomme “sanghwang”. Il se consomme avec du thé ou en infusion. 

En Chine, il porte le nom de “song gen”. Il s’utilise en médecine chinoise pour traiter des maladies telles que les diarrhées, hémorragies et même le cancer. Il est parfois associé à d’autres champignons médicinaux comme le reishi ou le maitaké pour bénéficier de synergies. 

Vous pouvez reconnaître ce champignon à sa forme de sabot d’animal et sa belle couleur jaune qui brunit avec le temps.

Où pousse le phellinus linteus ?

Vous pouvez trouver ce champignon aussi bien en Asie qu’en Europe. 

Il pousse souvent en parasitant les troncs d’arbres fruitiers comme le mûrier. 

Ce champignon peut se rencontrer tout au long de l’année grâce à sa grande résistance au froid. 

Bienfaits du phellinus linteus

bienfaits-du-phellinus-linteus

Le phellinus linteus s’utilise depuis des milliers d’années dans la médecine traditionnelle asiatique. Il y est réputé notamment pour ses vertus digestives, anti hémorragiques, et antidiarrhéiques. 

Depuis une vingtaine d’années, de nombreuses études expérimentales en Chine et aux Etats-Unis sont effectuées sur ce champignons qui apportent des résultats prometteurs. 

En Europe, ce champignon est souvent cité par un spécialiste français des champignons médicinaux, le Dr Donatini. Selon cet expert, le phellinus aurait un potentiel intéressant en cancérologie, rhumatologie, diabétologie et rhumatologie. 

Renforce le système immunitaire

Dans son livre “Champignons comestibles”, Bruno Donatini met en avant les bienfaits du phellinus linteus.

Ce champignon serait à la fois un excellent antioxydant et un bon modulateur de l’immunité. 

Soutient le système digestif

Dans un interview accordée à Anne Ghesquière pour le magazine Fémininbio, le Dr. Donatini affirme que le phellinus linteus permettrait de réduire l’inflammation chronique de l’intestin. Ce champignon serait donc bon pour la santé du microbiote intestinal.

Anti-inflammatoire

En 2019, une étude réalisée par le College of Fujian Agriculture and Forestry University a mis en évidence les effets anti-inflammatoires du phellinus linteus. 

Les polysaccharides du champignon ont contribué à la réduction de l’inflammation.  

Potentiellement anti-cancer

Selon cette étude coréenne publiée en 2007, le phellinus linteus présenterait un intérêt pour ralentir la progression de cellules cancéreuses dans le cadre des cancers de la prostate. 

Selon cette autre étude publiée de 2010 publiée dans le Experimental and Therapeutic Medicine Journal, le phellinus linteus pourrait prévenir l’apparition de certains cancers et endiguer la prolifération de cellules cancéreuses. 

Toutefois, malgré les résultats encourageant de ces études expérimentales, des études cliniques supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces premiers résultats. 

Comment le consommer ? 

Le phellinus linteus ne figure pas dans la liste des plantes et champignons autorisés dans les compléments alimentaires. Par conséquent, ce champignon n’est pas autorisé à la vente en Europe. 

Toutefois, vous pouvez acheter ce champignon aux Etats-Unis et en Asie. Vous pouvez le consommer sous forme de cure à raison de 2 gélules par jour. 

Risques de confusion 

Il existe un risque de confusion du phellinus linteus avec l’amadouvier ou certaines espèces de ganoderme. Vous pouvez l’identifier de façon sûre par son habitat le plus courant : le mûrier. 

Conclusion

Le phellinus linteus est un champignon peu connu en Europe. Cela s’explique facilement par son absence de qualités gustatives. Ce champignon possède toutefois des propriétés thérapeutiques soulignées par les travaux du Dr. Donatini ainsi que de nombreuses études scientifiques. Le phellinus linteus présente un potentiel intéressant pour stimuler l’immunité, renforcer la flore intestinale, réduire l’inflammation et lutter contre certains cancers. 


Sources et références : 

Zhenglu Xie, Yang Wang, Juqing Huang, Ning Qian, Guozhi Shen, Linghua, 2019, Anti-inflammatory activity of polysaccharides from Phellinus linteus by regulating the NF-κB translocation in LPS-stimulated RAW264.7 macrophages

T Zhu, J Guo, L Collins, J Kelly, Z J Xiao, S-H Kim, and  C-Y Chen, 2007, Phellinus linteus activates different pathways to induce apoptosis in prostate cancer cells

Daniel Sliva, 2010, Medicinal mushroom Phellinus linteus as an alternative cancer therapy

Jean-Marie SAmori, Bruno Donatini, 2014, Les champignons comestibles, 

Alain Tardif, 2021, Traité de mycothérapie

Participez à notre test de personnalité pour découvrir votre champignon totem.

Nom
Email

2 Commentaires sur “Les bienfaits du phellinus linteus 

  1. Monique BRUSSON says:

    Bonjour, merci pour les infos concernant les champignons et notamment le PHELLINUS.
    On me propose une cure de ce champignon ( après une cure de laetiporus OC faite cet été ) mais j’ ai besoin d’en savoir un peu plus sur les bienfaits et les risques de ces traitements plutôt mal connus.
    Cordialement

    • Samuel Tessier says:

      Bonjour Monique, je vous remercie beaucoup pour votre message. Pour en savoir plus sur ce champignon, je vous invite à consulter l’ouvrage d’Alain Tardif « Traité de mycothérapie » ou alors le livre du Dr. Bruno Donatini « Les vertus médicinales des champignons ». C’est à partir de ces ouvrages que j’ai réalisé cet article. J’espère que ces éléments pourront vous aider ? Je vous souhaite une excellente journée et reste à votre écoute. Bien à vous. Samuel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *